Les Matelles : au pied du Pic

Galerie

Lieu et date du reportage : 10 novembre 2022 / Les Matelles / Hérault

Situation géographique : lien Google Maps

Département : Hérault / Communauté de communes du Grand Pic St Loup / Région :  Occitanie / Pays : France

Infos sur le lieu et le site : Site officiel

Conditions météo de la prise de vue : beau temps, brises et thermiques orientées Nord , Nord-Est de 5 à 10 km/h

Données techniques : Matériel de prises de vues avec caméra GoPro Hero 10 black

Types de cerfs-volants  :   Delta Autrichien (John. Havliceck) de 4 m d’envergure et cellulaire type Pelybox modifié de 2 m X 2 m

Altitude des photos : 50 à 150 m

Approche et choix du site d’envol : Par la route depuis St Gély du Fesc et à pied dans le village et sur les pistes

Photographe Kapiste : Michel Trouillet

Auteur de l’article : Michel Trouillet

Ce que nous avons aimé :

Le cœur médiéval du village a un charme incontestable. Les allées de platanes, les places et placettes, la terrasse d’un café méditerranéen… sont autant de lieux de convivialité où le temps semble suspendu. C’est l’apanage des villages anciens chargés d’histoire et ici, au centre des Matelles, le temps parait s’être arrêté et c’est appréciable dans la fébrilité de notre époque.

Histoire d’une photo :

Il aurait été facile de survoler le village ancien, ses vieilles rues étroites adossées au relief de la colline avec un drone, mais je pense que le survol de ce lieu chargé d’histoire avec mes cerfs-volants était plus respectueux de l’endroit et des gens qui y vivent et beaucoup moins inquisiteur. Personne n’est venu interrompre ma séance de KAP, ni n’aura été dérangé par le bruit de moteurs ou d’hélices ; un cerf-volant n’a besoin que d’un peu de vent et sa complicité avec lui est toujours discrète et naturelle.

Mais photographier, d’en haut, l’intimité des Matelles fut un vrai challenge. J’ai dû explorer les chemins étroits, les collines en jachères envahies par les herbes et les ronces, pour finalement me retrouver dans des cuvettes entourées d’arbres ou trop éloignées du centre historique.

La chance sourit aux audacieux.

Au centre du village, le terre-plein qui accueille les arènes mobiles des fêtes médiévales est adossé à un talus abrupt que j’ai vaillamment escaladé avec tout mon attirail. J’ai découvert depuis là-haut une piste de décollage idéale, orientée Est/Ouest, pile dans l’axe du vent. En fait de piste, c’est avec une friche aux allures de savane et pas très amicale avec le matériel fragile et les lignes d’un cerf-volant que j’ai dû composer.

Trois envols magnifiques dans les thermiques d’une anormale chaude après midi de mi-novembre, il n’y a décidément plus de saisons, mais, en guise de consolation, la lumière de cette séance fut sublime ; lumière des heures dorées, celle que l’on ne peut saisir l’été qu’à la tombée du jour.

Si d’en haut tout est plus beau, depuis mon cerf-volant ce fier village aura été sublimé.

MT

En lien avec ce reportage : la plaine des loisirs

Note : Ce projet participatif, réalisé avec le soutien du Département et de la Fédération Française de Vol Libre, est un projet associatif entièrement bénévole et sans objectifs publicitaires ou commerciaux. Les riverains et les élus concernés par nos reportages peuvent à tout moment interagir avec nos publications pour apporter des modifications où des suggestions susceptibles de valoriser leur territoire.

2 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s