Viols en Laval : le doyen de la France

La galerie du reportage

Lieu et date du reportage : 17 novembre 2022 / Viols en Laval

Communauté de Communes du Grand Pic Saint Loup / Hérault

Situation géographique : lien Google Maps

Département : Hérault / Communauté de communes du Grand Pic St Loup / Région :  Occitanie / Pays : France

Infos sur le lieu et le site : Site officiel

Conditions météo de la prise de vue : beau temps nuageux, brises et thermiques orientées Sud / Ouest de 5 à 10 km/h

Données techniques : Matériel de prises de vues avec caméra GoPro Hero 10 black

Types de cerfs-volants  :   Delta Autrichien (John. Havliceck) de 4 m d’envergure

Altitude des photos : 50 à 150 m

Approche et choix du site d’envol : Par la route depuis St Gély du Fesc / St Martin de Londres et à pied dans le village

Photographes Kapistes : Gaël et Michel Trouillet

Auteur de l’article : Michel Trouillet

Ce que nous avons aimé :

Un environnement grandiose de garrigues, de bois et de collines dominées par le « Gardien Saint Loup ». Le point de départ de randonnées vers des grottes, des avens et le site préhistorique de Cambous. La rencontre pastorale avec les bergers du domaine départemental de Roussières. Un espace nature où il est encore possible de s’isoler, de contempler sereinement les paysages, loin des foules et de l’agitation urbaine.

Histoire d’une photo :

D’abord surpris par l’effervescence du chantier en cours dans le village, en pleine extension vers l’Est, nous avons cherché un site d’envol pour Kaper (photographier par cerf-volant) de belles images, vues d’en haut, sur le plus ancien village de France (Néolithique et 2700 ans avant notre ère).

Dans l’amphithéâtre de verdure, à côté de la salle des fêtes, un orchestre répétait et égrainait de jolies notes. Si l’ambiance était festive, la hauteur des arbres de l’esplanade interdisait tout envol. C’est donc au milieu d’un chemin viticole que nous avons trouvé une possible piste de décollage ; ici, à Viols en Laval, la vigne est omniprésente.

Très vite, à l’aide d’un vent de Sud-Ouest amical, la petite auberge Lou Sounal et le château de Cambous ont laissé place à une vue dominante sur un paysage aux contrastes saisissants. Une lumière et des couleurs d’automne révélaient l’un des plus beaux tableaux aériens qu’il nous ait été donné de photographier depuis le ciel avec nos cerfs-volants.

Moins de 200 habitants, ici, pour peu de temps probablement encore. Après avoir redécouvert ce modeste et emblématique village, nous reviendrons survoler son ancêtre néolithique et sa descendance à travers les nouvelles habitations qui sortiront de la garrigue, bientôt.

MT

Note : Ce projet participatif, réalisé avec le soutien du Département et de la Fédération Française de Vol Libre, est un projet associatif entièrement bénévole et sans objectifs publicitaires ou commerciaux. Les riverains et les élus concernés par nos reportages peuvent à tout moment interagir avec nos publications pour apporter des modifications où des suggestions susceptibles de valoriser leur territoire.

3 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s