St Mathieu de Tréviers : le gardien des pics

La galerie de St Mathieu de Trèviers : les deux villages, St Mathieu et Tréviers

La galerie de St Mathieu de Trèviers : côté Mairie

La galerie de St Mathieu de Trèviers : côté campagne

La galerie de St Mathieu de Trèviers : côté équipements

Lieu et date du reportage : 1/2/4 décembre 2022

Situation géographique des sites d’envols :

Côté Ville : Google Maps (site 1), Google Maps (site 2)

Côté Mairie : Google Maps

Côté campagne : Google Maps

Côté équipements : Google Maps

Département : Hérault / Communauté de communes du Grand Pic St Loup

Région :  Occitanie

Pays : France

Infos sur le lieu et son histoire : Site officiel

Conditions météo de la prise de vue : beau temps, vent d’est de 10 à 15 km/h

Données techniques : Prises de vues avec caméra GoPro Hero 10 black en auto-KAP sur nacelle rotative et caméra embarquée

Types de cerfs-volants  :   Delta John Havlicek de 3,80m d’envergure et cellulaire de type Pelybox avec caméra embarquée

Altitude des photos : 50 à 150 m

Approche et choix du site d’envol : en centre-ville, sur l’esplanade de la mairie, sur les chemins agricoles vers l’église de Pourols, sur les digues des lacs de Jeantou et de Cécélés, sur les parkings du stade et de la piscine

Photographes Kapistes : Club OK Mistral de St Gély du Fesc

Auteur de l’article : Michel Trouillet

Ce que nous avons aimé :

Si l’environnement est ici omniprésent, avec l’imposante présence du Pic St Loup et de l’Hortus, notre démarche cerf-voliste nous a conduit à parcourir, pendant trois jours, une ville aux deux villages autrefois rivaux (St Mathieu et Tréviers) ». Un parcours riche en découvertes : un village historique et perché, figé dans son passé et son histoire, une ville en constante évolution depuis plusieurs décennies et qui ne ménage pas ses efforts pour maintenir un fragile équilibre entre les activités économiques, viticoles et agricoles, la pression immobilière, la demande de logements et d’équipements… le tout dans un environnement naturel exceptionnel. St Mathieu de Trèviers, vu du ciel, nous a révélé ses richesses patrimoniales et des paysages d’une grande beauté. Il nous faudra revenir, car ici, nous n’avons fait qu’entrouvrir le livre des découvertes, depuis le ciel.

Histoire d’une photo :

Nous partions sur quelques aprioris en démarrant ce reportage sur St Mathieu de Trèviers, fief du SIVOM et de la COMCOM du Pic St Loup et carrefour historique et économique des trois voies, (racines étymologiques de la ville : « terrivias ou trés viès »).

Nous ne pensions découvrir, ici, qu’un paysage emblématique de pics, de châteaux ruinés et de vignobles désormais connus et appréciés par la gastronomie française… Cela aurait été le cas, si nous n’avions pas pris un peu de hauteur. Trouver des sites d’envols ne fut pas une mince affaire, la ville est étendue, à la fois résidentielle, active, agricole et historique, avec des routes traversantes, mais aussi des chemins creux et étroits entourés de reliefs et d’obstacles aux vents dominants. C’est finalement sur les digues des barrages des retenues collinaires de Jeantou et de Cécélés, du parking de la piscine municipale, des chemins proches du couvent des Dominicaines des tourelles et enfin du terrain vague et inondé à côté du siège de la communauté de communes du Grand Pic St Loup, que nous aurons pu réunir les bonnes conditions pour le décollage de nos cerfs-volants… Au final, c’est plus de 10 km parcourus à pied et près de 3000m de lignes à cerf-volant qu’il nous aura fallu dérouler et enrouler, lors des 10 envols nécessaires à ce reportage.

Mais c’est au cœur même de la ville, place de la mairie, que le challenge de notre projet fut le plus évident. En préalable, nous nous sommes présentés à la police municipale qui nous a fort aimablement accueillis et a immédiatement consulté le site WEB de Pic en Vol.

Malgré les immeubles, les arbres, les réverbères, le sapin de Noël de la commune, les lignes électriques, l’envol fut parfait et stable, le vent d’est était vraiment notre allié sur ce reportage.

La moisson de photos et de vidéos, lors du « derushing », nous a laissé dans l’étonnement admiratif et vertigineux de la découverte de St Mathieu de Trèviers. Quels que soient l’angle et la position de nos survols, cette commune aura été sublimée par la lumière automnale, par son écrin naturel spectaculaire, par l’organisation d’une collectivité humaine en mutation raisonnée et raisonnable et, par la vue depuis nos cerfs-volants.

De là-haut, il est certain qu’ici, il fait beau vivre et depuis le sol… bon vivre.

MT

L’une des vidéos de notre reportage sur la chaine YouTube de Pic en Vol

Note : Ce projet participatif, réalisé avec le soutien du Département et de la Fédération Française de Vol Libre, est un projet associatif entièrement bénévole et sans objectifs publicitaires ou commerciaux. Les riverains et les élus concernés par nos reportages peuvent à tout moment interagir avec nos publications pour apporter des modifications où des suggestions susceptibles de valoriser leur territoire.

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. GIBAUD Alain dit :

    Bonjour et meilleurs vœux pour 2023 !
    Bravo pour votre reportage photos qui offre de belles perspectives sur divers coins de notre commune. Je voulais juste effectuer une rectification au sujet de la confusion (très courante) entre « village » et « ville » au sujet de Saint-Mathieu-de-Tréviers. Ce que vous présentez comme le « village historique et perché » est tout simplement « Saint-Mathieu », village un peu resté « dans son jus ». Ce que vous présentez comme la « ville » est le village de « Tréviers », qui lui s’est fortement développé et urbanisé, mais qui est tout aussi historique que « Saint-Mathieu ». C’est la réunion des ces deux villages rivaux, autrefois séparés par un no man’s land et qui se méprisaient profondément, qui a donné la commune de Saint-Mathieu-de-Tréviers probablement au début du 17ème siècle.
    Cordialement.
    Alain GIBAUD, conseiller municipal délégué à la valorisation du patrimoine.

    J’aime

    1. picenvol dit :

      Merci pour votre commentaire avisé, nous avons rectifié le titre de la galerie et pris en compte vos observations dans l’introduction « ce que nous avons aimé ». Bien cordialement. MT

      J’aime

      1. GIBAUD Alain dit :

        Merci, c’est parfait.
        Très bonne journée.

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s